Computational Fluid Dynamics

Choisir de mener une étude CFD (Computational Fluid Dynamics) permet de fiabiliser la comparaison des concepts, de choix d’implantation et de définir les scénarii d’exploitation à chaque étape du projet.

Simulation CFD : Étudier les écoulements des fluides

Grâce à la CFD, qui regroupe l’ensemble des méthodes numériques permettant de modéliser les écoulements de liquides, gaz et autres fluides complexes (gels, boues, écoulements multiphasiques, etc.), il est possible d’étudier un environnement donné : écoulement autour ou à l’intérieur d’un corps(prise en compte des interactions fluide-structure (FSI)), le transfert de chaleur, la thermohydraulique, les écoulements laminaires, turbulents et réactifs (monophasiques ou multiphasiques – microfluidique, multiphysique, écoulements visqueux, écoulements diphasiques, écoulements multiphasiques, aérodynamique, etc).

S’intéresser à la maîtrise des écoulements, des transferts thermiques et de leurs cinétiques associées est un véritable atout pour l’équipe projet.
L’évolution du marché industriel nécessite de faire évoluer constamment les produits et les procédés pour améliorer leur compétitivité et accroitre leur attractivité.

DAES vous propose son expertise afin de vous accompagner pour obtenir
les solutions adéquates à vos besoins

DAES vous propose son expertise afin de vous accompagner à obtenir les solutions adéquates à vos besoins

Temps

Augmenter les cadences et réduire les boucles de validation

Qualité

Améliorer les produits et leurs conceptions

Innovation

Développement et integration de technologies innovantes

Performance

Diminuer les coûts de production et de maintenance

Leadership

Se démarquer de la concurrence

Solution

Qualifier une nouvelle solution d’ingénierie

Ainsi, la CFD peut être appliquée à différents secteurs :


  • L’indutrie nucléaire : étude de dispersion, le désenfumage, les concentrations chimiques en différents endroits d’un réacteur, optimisation des cibles neutroniques, circuits caloporteurs, études thermohydrauliques pour les boucles de refroidissement.
  • Energies conventionnelles et renouvelables :  Ingénierie et performance des systèmes de production d’énergie :  hydrolyse, thermo-acoustique, biogaz, récupération de chaleur pour des installations, revamping d’équipements.
  • Transport terrestre : l’aérodynamique, l’aéraulique, la thermique habitacle, l’admission d’air, l’écoulement moteur, HVAC, l’aéroacoustique.
  • Le spatial et l’aéronautique : l’aérodynamique externe, interne, l’admission d’air, l’aéroacoustique, l’écoulement moteur, simulation de pales .
  • Le sport (cyclisme, moto, monoplace, sport prototype, WRC, …) : la performance aérodynamique, thermique des équipements.
  • L’électronique : le refroidissement des composants, HVAC.
  • La médecine : les écoulements d’air ou de sang, refroidissement des aimants d’IRM …
  • L’industrie nautique : études hydrodynamiques, études aérodynamiques,  portance des foils réduction de la trainée, de façon dissociée ou simultanée
  • Le BTP : l’aérodynamique externe et les systèmes de chauffage et de climatisation, propagation de polluants en milieu confiné, étudier le déplacement des poussières …
  • L’industrie de process : études aérauliques, remplissage des bouteilles, mixage et brassage, séchage… Pour une turbine à chocolat, pour valider un process de nettoyage de canalisations ou pour démontrer l’efficience de système de décontamination COVID par pulvérisation.

Logiciels utilisés :

Parlons de votre Projet !